· 

Feng shui : un environnement zen


Ancré et réfléchi, le signe du Taureau ne s'emmerde pas avec du superflu ou de l'inutile. Parfois un peu effacé, on le prend souvent pour une poire, mais le Taureau avance droit au but. Méfie-toi du Taureau qui dors.

Nous allons profiter de la Pleine Lune dans ce signe de Terre (terre : matériel, environnement physique) pour faire le ménage et channeler la Marie Kondo qui sommeille en chacun·e de nous (vu le bordel dans mon appartement, la mienne doit être quelque part bien profond en moi - JE PRÉFÈRE NE PAS SAVOIR OÙ).

Je te préviens d'avance : cet article réinvente l'eau chaude. Mais répéter, des fois, ça fait du bien. 

J'ai souvent besoin qu'on me dise et redise les choses pour que ça rentre. Alors je te donne trois petites astuces qui ont plus ou moins pesé dans ma balance du bien-être domestique. 

Je ne suis pas parfaite, et il y a des choses que je fais pas souvent (le point numéro 3). Néanmoins, je suis persuadée des bienfaits des choses dont je te parle - c'est pourquoi je te les partage aujourd'hui.

Feng shui : keskecé ?

Le feng shui (chinois simplifié : 风水 ; chinois traditionnel : 風水 ; pinyin : fēng shuǐ, qui signifie littéralement « le vent et l'eau ») est un art millénaire d'origine chinoise qui a pour but d'harmoniser l'énergie environnementale (le qi, 氣/气) d'un lieu de manière à favoriser la santé, le bien-être et la prospérité de ses occupants. En Chine, on l'appelle généralement la discipline fēng shuǐ xué (风水学, « étude du vent et de l'eau »). Cet art vise à agencer les habitations en fonction des flux visibles (les cours d'eau) et invisibles (les vents) pour obtenir un équilibre des forces et une circulation de l'énergie. Il s'agit de l'un des arts taoïstes, au même titre que la médecine traditionnelle chinoise ou l'acupuncture, avec lesquelles il partage un tronc commun de connaissances.

 

Merci Tata Wikipédia pour les explications.

Après ce titre racoleur et cette définition, il est temps que je te dise la vérité : je ne suis pas sûre que ce que je dise dans cet article sois le summum du feng shui, ni que ça en soit. Néanmoins, c'est une bonne manière pour moi d'équilibrer les flux d'énergies chez moi - et dans ma tête.

Faire son lit en se levant

Ça peut paraître tout bête, mais c'est essentiel. Déjà, si tu te lèves et que tu fais ton lit, il est très probable que tu aies moins envie de te vautrer de nouveau dedans "juste 5 minutes après j'y vais". Faire son lit, c'est aussi ranger l'espace chambre. Si tu travailles de chez toi, et que tu repasses dans ta chambre, et que tu vois ce lit défait, ça encombre automatiquement ton esprit. Faire le lit, c'est zen, ça vaudrait presque une heure de méditation assise sur un caillou. Et faire son lit, c'est une forme de petit rituel matinal qui veut dire "la nuit est finie !" Si tu travailles en dehors de chez toi, rentrer dans un environnement clair te donnera un sentiment de bien-être et d'équilibre, tu ne soupirera pas en te disant "et merde, c'est encore le bordel, faut que je me bouuuuge" ! 

Ranger derrière soi

Celle-là, elle paraît évidente. Et c'est un peu le même principe que le lit : quand c'est fait, on est contente, on est zen, et se dégage de chez soi une énergie apaisante. Et pourtant... Qui n'est pas tenté de laisser trainer son sac dans l'entrée en rentrant de soirée, de le laisser croupir là le week-end entier et de le retourner, paniqué·e, le lundi matin en cherchant frénétiquement la carte de bus qu'on a dû laisser au fond (et donc qui n'est pas dans ton cabas de travail) ?

Ranger ce soutif que tu enlèves, exténué·e, en rentrant du taff, vider ton sac pour ne rien égarer, reposer la boîte de céréales là où tu l'as prise... Le jour où j'ai compris ça - c'était il n'y a pas si longtemps et je l'avoue... , le rangement et le ménage m'ont pris beaucoup moins de temps. Et je perds moins de choses aussi. Je respires mieux, du coup.

Faire le vide régulièrement

Clairement, j'ai encore du mal avec ça. Je fais le vide, le tri, mais j'ai du mal à descendre les cartons. J'essaie de me prouver que ça me sert, mais en vrai, ça m'encombre. 

Pour moi, faire le vide, c'est plusieurs bonnes énergies en action. Déjà, tu désencombres ton espace - et donc ton champ de vision. Ton esprit est allégé. Donner, jeter, faire le vide, c'est faire de la place pour l'abondance. Souvent, tu peux te demander "pourquoi je n'arrive pas à attirer ceci ou à manifester cela". T'es-tu déjà demandé·e si tu avais fait de la place pour ces nouvelles choses dans ta vie ? Tu as fait le choix de manifester ceci ou cela, mais tu ne laisses pas aller d'autres choses. Parfois, c'est dur à admettre. On a du mal à admettre qu'on a voulu ça et qu'on y arrivera pas, ça nous renvoie à un échec. Mais ce n'est pas un échec : tu as eu l'opportunité d'essayer quelque chose qui ne te correspondait pas ou ne te correspond plus. Il n'y a pas de honte à laisser aller ce passé. En t'y accrochant, ta culpabilité et le ressentiment que tu as envers toi t'empêcheront clairement d'embrasser tes nouveaux projets. Alors tu n'as pas à t'en vouloir si tu vends ton vélo d'appartements ou si tu donnes un sac complet de vêtements. Tu n'as pas à penser "quel gâchis !" en vendant ta collection de vyniles si tu ne les écoute plus et que cela t'encombre psychologiquement. 

Sur le sujet, tu peux lire le célèbre "La Magie du Rangement" de Marie Kondo, initiatrice de la méthode KonMari.  Même Marie Kondo sait que ranger peut être un véritable art magique (n'en déplaise à celleux qui ne jurent que par les traités de Haute Magie).

Si tu le fais régulièrement, ça t'évitera le fastidieux ménage de printemps qui prend des jours. 

Bonus abondance : vider ton portefeuille et en avoir un qui te rende fière

Avant de me bouger le cul, mon portefeuille ne ressemblait à rien : des cartes inutiles, des tickets de caisses qui ne me servaient qu'à me flageller parce que j'avais acheté trop de verres au Sucre, un truc trop grand et moche qui prenait trop de place dans mon sac à main, et que du coup je n'emmenais jamais, lui préférant des petites pochettes à zip toutes moches à glisser dans une poche. C'était encore ça aux environs de Rosh Hachana cette année... 

Mais à un moment, il a fallu que je me sorte les doigts du cul : je suis là à parler d'abondance, mais comment peut-on manifester de l'abondance quand son portefeuille (symbole de l'abondance financière dans ce monde matériel) est encombré ? 

Alors on fait le ménage : on ne garde que ce qui est utile, on classe les différentes choses dans les compartiments adaptés, et on n'hésite pas à y glisser un petit quelque chose pour favoriser les rentrées d'argent. Dans le mien, j'ai une petite citrine roulée. Tu peux aussi y glisser un chèque d'abondance ou un post-it vert sur lequel tu as dessiné un sigil - tu as compris l'idée. 

Si ton portefeuille est le même depuis le lycée, n'hésite pas à en acheter un nouveau tout beau tout neuf. J'ai pris le mien chez New Look pour 8€. Pas besoin de te ruiner. J'ai longuement hésité entre celui-ci et le modèle en moumoute rose, mais ce dernier était trop petit pour recevoir ma carte d'identité. 

Et toi, tu as des astuces "zen" et bien-être à partager avec moi ? 

N'hésite pas à m'envoyer un petit mail pour tout me dire.

SI TU AS AIMÉ CET ARTICLE, INVITE UN-E AMI-E À LE LIRE :


RECEVOIR MES MOTS-DOUX

Tu recevras mes mot-doux directement dans ta boîte mail. C'est un accès privé à mon boudoir. 

Tu recevras des textes exclusifs, des cadeaux, mes actualités, mes pensées...

Tu peux évidemment te désabonner à tout moment !